LETTRE N°9, FEVRIER 2020 : UNE VILLE SOLIDAIRE

10 février 2020 | lettre

Réunir Pélissanne était dans la presse locale ces dernières semaines. Trois articles dans Le Régional et La Provence ont rappelé la manière dont le maire de Pélissanne nous a banni des salles municipales et comment il traite nos conseillers municipaux. Déséquilibre honteux dans le traitement des associations politiques de notre ville, fausses informations diffamatoires diffusées en plein conseil municipal où, quand les conseillers municipaux d’opposition veulent s’exprimer, on leur coupe le micro ! Bel exemple de pratique de la démocratie !

Bonne lecture !

Pélissanne est une ville qui semble riche mais le taux de pauvreté y est de 8% et le chômage atteint 12%.
Il existe de nombreuses situations sociales et familiales dans lesquelles chacun d’entre nous peut avoir un jour besoin d’un soutien. Les familles monoparentales sont de plus en plus nombreuses. Même si la ville a tendance à se rajeunir, plus de 600 personnes ont plus de 80 ans…
Le rôle de la municipalité est d’assurer le bien-être de tous ses administrés et d’éviter l’isolement.
Une ville solidaire, c’est une ville dans laquelle la municipalité offre des services adaptés à toutes les situations.

Derniers articles

Nous sommes dans la presse !

Réunir Pélissanne est dans la presse ! Conseils municipaux, prêt de salle, fausses infos diffamatoires et micros coupés !